Le Top de la culture urbaine africaine

All (54)

Tenor

  130 Fois

Mengoumou Ayia Thierry alias Tenor est né le 11 avril 1998 à Yaoundé. Ayant débuté sa carrière en 2014, le jeune rappeur d’Akonolinga a très vite conquis l’ouie et les coeurs sur le plan national et international. Le titre « Do Le Dab » qui le révélera en 2016 le fera désigné par la chaine de musique Trace TV comme le phénomène du Rap Africain.

Biographie

Née en 1998 d’un père Ewondo et d’une mère Bulu, Tenor débute ses études à Yaoundé. Il quitte plus tard la ville pour Bertoua où il passe quelques années avant de revenir à Yaoundé, où il termine son cycle primaire avec l’obtention de son Certificat d’Études Primaires à l’école Saint Vincent Palloti de Nkol-eton. En 2009, il entame ses études secondaires au Collège de la Retraite et obtient son brevet d’études du premier cycle (BEPC) au collège catholique Père Monti. Il décide alors de continuer dans l’enseignement technique et obtient en 2015 son Probatoire en action et communication commerciales au Lycée Technique d’Edéa. Du fait du succès rencontré dans carrière musicale, il décide mettre une pause à ses études en 2016, alors qu’il est classe de Terminale sans avoir pu obtenir son baccalauréat.

Carrière Musicale

La carrière musicale du rapeur Tenor commence en 2014 alors qu’il est âgé de 16 ans. Cette année, il sort son premier titre, un freestyle intitulé Camerounais. Son premier single Alelouyah sort en 2015. En 2016, il rejoint le label War Machine, avec lequel il sort le titre Do le Dab, qui rencontrent un franc succès et le fera connaitre du public. Ce titre lui permet d’être nominé à l’édition 2016 des Canal 2’Or dans les catégories révélation de l’année et chanson populaire. Il ne remporte pas de prix, mais marque cette édition grâce à Chantal Biya, la première dame du Cameroun, qui danse sous sa chanson et réalise un dab historique.

En 2017, il sort les titres Kaba Ngondo et Bad Things et collabore avec Mani Bella pour le titre Déranger et avec DJ Arafat pour le titre Chicotter les Tympans. Grâce à ces titres, il remporte 3 prix aux Balafon Music Awards, celui de Révélation de l’annéeArtiste de l’année et Meilleur clip de l’année.

En mai 2017, après une année de collaboration, il quitte le label War Machine. Il évolue pendant quelques mois en tant qu’artiste indépendant, jusqu’en novembre 2017, où il rejoint le label Universal Music Africa. Il signe avec le label pour 2 albums et devient ainsi le premier artiste camerounais et d’Afrique Centrale à intégrer la branche africaine de la maison de disque Universal Music. ll y rejoint ainsi d’autres grands noms de la musique africaines tels que les ivoiriens Kiff No Beat et DJ Arafat.

En mai 2018, il sortira NNOM NGUI, un album (EP) de 7 titres.

Prix et Nominations

  • 2016: Nomination du titre Do Le Dab aux Canal D’Or dans la catégorie Chanson Populaire
  • 2017: Révélation de l’année aux Balafon Music Awards
  • 2017: Artiste de l’année aux Balafon Music Awards
  • 2017: Meilleur Clip de l’année pour le titre Bad Things
  • 2017: Nominé aux HAPA Music Awards dans la catégorie Meilleur Rappeur

 

Ref: Wikipedia – 25-05-18