Vibes and Life

Kerozen DJ: J’avais vraiment mal de voir des personnes qui me « vénéraient » ne plus décrocher mes appels.

  414 Fois

Kerozen DJ: J’avais vraiment mal de voir des personnes qui me « vénéraient » ne plus décrocher mes appels.

De son nom véritable Yobo Constant Joël, Dj Kerozen fait ses débuts dans la musique en 2005 au sein de la Formation Boulevard. Exerçant d’abord avec ses compagnons comme disc-jockey, faisant des petites prestations dans la rue, notamment le maquis « Ministère de la joie » à Yopougon, leurs talent ne tarde pas à luire puisque très vite, leur patronne, Maman Grace comme il l’appel affectionnément, et David Tayorault décident de les produire. C’est ainsi que naquis le groupe Boulevard Dj.   Avec ce groupe, il sort le titre « Ça me va dja » et « La danse de la moto ». Ce qui leur a valu une réelle notoriété dans le temps.

De là, de 2005 à 2008, Kerozen Dj vit en suisse, ou il se reconverti encore en Disc-jockey. Retombé dans l’anonymat, Kerozen Dj a dût prendre conscience de pleins de choses, notamment sur les relations humaines :

« Lorsque tu as connu le succès et que tu traverses des moments difficiles, personne ne t’appelles. Même ceux que tu appelais tes amis te tournent le dos… J’avais vraiment mal de voir des personnes qui me « vénéraient » ne plus décrocher mes appels. Etant croyant, je priais beaucoup et confiais mon sort à Dieu. »

C’est donc armé de cette fois, et sur les conseils de l’international footballeur ivoirien Serey Die que Kerozen Dj se reprend en main et sort en 2016 son clip Mon heur à sonné. Comme une déclaration prophétique, ce nouveau titre marque un nouveau départ dans la carrière musicale de l’artiste. Très bien accueilli par les ivoiriens, le son bâti une nouvelle renommée à l’ex membre du Boulevard Dj. Il confirmera plus tard son retour avec des sons internationaux Marijo, Le temps et ça dépends de toi. Du petit garçon d’un petit collège à Yopougon, qui faisait des « atalakus » dans les marquis, à la star sur le déclin en suisse, Dj Kerozen à sus garder espoir et tenir ferme à son rêve ce qui lui vaut aujourdui de pouvoir nous offrir très bientôt son titre Victoire, symbole de ce qu’il a eu à traverser et de sa patience et sa foi en toute épreuve.

kerozen

UNE  « VICTOIRE » ENCOURS POUR DJ KEROZEN

Après nous avoir émus et fait danser avec ses titres « Marijo », « Le temps » ou encore « Ça dépends de toi », Kerozen Dj, désormais un véritable phénomène de la musique Ivoirienne revient avec un titre qui bien que pas encore sortie officiellement, fait déjà un sérieux buzz sur les réseaux sociaux. Victoire, tel est le nom de ce nouveau clip avec lequel Dj Kerozen conte définitivement s’inscrire en dans les livres de la musique Africaine.

Le désormais « Ngambé » de la musique ivoirienne a dévoilé quelques extraits de ce nouveau clip et déjà, les fans trépignent d’impatience à voir enfin la sortie officielle du clip. Parmi ces fans, on compte notamment la star du football Samuel Eto’o. Dans une vidéo posté sur le net, l’ex capitaine des lions indomptables se montre au volant de sa voiture entrains d’écouter un extrait du clip Victoire, bouche bée. L’internationale se remémore sans doute son dur passé, et son parcours semé d’obstacles et d’embuches. Samuel Eto’o comme tant d’autres pourrai s’identifier dans les paroles de ce titre, et reconnaitre que pour avoir persévérés, ils ont eu la victoire. C’est ce qui fait la force de Kérozen Dj, le fait que sa musique n’est pas qu’une histoire, mais chacun la voit comme une histoire personnelle. Quand on pense que Kérozen Dj a failli sombrer dans l’anonymat pendant son séjour d’onze ans en suisse, et semblait condamné à être un  disc-jockey dans des clubs, avec un tel talent en réserve pourtant, on peut en effet parler d’une réelle victoire.

La sortie officielle du clip est prévue pour le vingt septembre prochain, selon ce qui a été annoncé par l’artiste lui-même. Pour l’instant, nous devrons nous contenter de l’extrait qu’il nous a livré et attendre la suite.

Voir également La philosophie de Maahlox le vibeur.